COV et sprays assainissants

Depuis plusieurs années, les associations de consommateurs s’intéressent aux sprays assainissants à base d’huiles essentielles dont l’utilisation dans les foyers n’a cessé d’augmenter. La problématique soulevée est le risque sanitaire qu’ils représentent en raison de l’émission de COV et de substances allergisantes.

    Avant toutes choses, faisons un point scientifique pour comprendre ce qui se cache derrière le sigle COV. Ces trois lettres signifient : “Composés Organiques Volatils”. Cette appellation regroupe de nombreuses substances qui peuvent être d’origines naturelles (émission naturelle due à l’activité de la nature) ou produites par l’homme (notamment les résidus de l’industrie pétrochimique).Selon la définition européenne, les COV sont toujours composés d’éléments carbone et d’autres substances comme l’hydrogène, les halogènes, l’oxygène, le soufre … Ils sont dits volatils car ils ont la capacité de se propager plus ou moins loin du lieu de leur émission. Ces substances ont un impact, direct ou indirect, sur l’environnement et la santé.

Sur l’environnement, car ce sont des polluants majeurs qui peuvent entraîner la modification de l’air ambiant et participent à la formation d’ozone en basse altitude et donc au réchauffement climatique.

Et sur la santé, car ils provoquent des irritations et des gênes respiratoires (essoufflement). Certains sont même toxiques voire cancérigènes.  

Mais alors quel est le lien entre les COV et les sprays assainissants aux huiles essentielles ?

Les huiles essentielles sont des COV d’origine naturelle. Émises dans l’air, elles peuvent réagir avec d’autres molécules déjà présentent pour former des produits secondaires et ainsi modifier la composition chimique de l’atmosphère. Elles peuvent ainsi entraîner des risques pour les voix respiratoires et pour la peau de part les gouttelettes qui retombent. Certaines substances comme le limonène, le géraniol ou encore le linalol, contenus dans certaines huiles essentielles,sont connues comme allergisantes mais présentent dans des sprays assainissants. C’est pour cela qu’il est indispensable de prendre en considération la tolérance de l’homme à ces substances naturelles lors de l’élaboration de tous produits.

Le choix d’un spray assainissant aux huiles essentielles ne doit pas se faire à la légère. L’utilisation de celui-ci à l’intérieur de la maison doit respecter les doses préconisées et les recommandations de la marque, pour que son action soit bénéfique et que l’air ambiant ne soit pas saturé.

N’oublions pas que les huiles essentielles ont des vertus bénéfiques pour l’homme. Mais pour qu’elles conservent leurs bienfaits, elles ne doivent pas faire le jeu du marketing. Trop de marque cherchent à se démarquer en proposant des complexes assainissants contenant toujours plus d’huiles essentielles, mais dont l’effet n’est plus assainissant mais polluant et néfaste pour la santé. La qualité des sprays assainissants ne réside pas dans le nombre d’huiles essentielles qu’ils contiennent mais dans le choix judicieux et maîtrisé de celles-ci.